Valentina Acierno
Vicens Vidal
Victor Rahola
Xabier Eizaguirre
Xabier Unzurrunzaga
Xavier Fàbregas
Xavier Monteys
Xavier Rubert de Ventós
Zaida Muxí
Àlex Giménez
Amador Ferrer
Angel Martín
Anton Pàmies
Antoni Llena
Antoni Marí
Antonio Font
Aquiles González
Ariella Masboungi
Axel Fohl
Beth Galí
 
Manuel ou l’art du contre-pied. Dans Matters, Manuel parle de Johann
Cruyff, le célèbre joueur et entraineur du Bar-ça. Il cite ses propos concernant le souci que doit avoir le joueur de garder balle au pied au moins deux options. Dans ces temps incertains où il nous faut optimiser les situations, cette citation m’a frappé par son actualité: (dé)croissance, (dé)densifier, (dé)composer, (de)figurer, (dé)terminer, (dé)concentrer... chaque jour nous hésitions et devons nous (dé)terminer.
Mais au delà de la conjoncture il me semble que cette attitude intellectuelle a toujours été présente dans sa manière de penser et d’examiner des nouvelles questions, de lancer autant des défis aux autres qu’à lui même, que rien n’est jamais acquis. Ce n’était pas chez lui une posture comme cela peut l’être chez certains, une manière systématique et opportuniste de prendre le contre-pied pour faire l’intéressant. Mais bien plutôt, derrière ses yeux malicieux, une exigence intellectuelle formidable.
La dernière fois que je l’ai vu, au printemps dernier pour un jury de thèse, je lui ai demandé s’il y avait
des travaux sur le cimetière de Montjuïc, car, à ma connaissance, dans cette ville où tout a été étudiée, il y a peu de choses sur cette extraordinaire ville des morts. Lui-même n’en avait pas connaissance et ne parut pas en être surpris: je me demandais si, comme on ne photographie pas dans un cimetière, on ne relève pas un cimetière et donc que ma question était indiscrète. Je n’ai pas la réponse et resterai sur ce souvenir énigmatique où comme souvent avec lui le léger et le grave se dissolvaient. / Paris